Jacqueline Veuve

Cinéaste et ethnologue (1930-2013)

Oh, quel beau jour! (Jacqueline Veuve)

Oh, quel beau jour!

Suisse 1995. 16mm/Beta/VHS, couleurs, 77 min.
 

Image: Oh, quel beau jour! 


Nous avons suivi, pendant une année, cinq candidats de l'École d'officiers de l'Armée du Salut à Bâle, de l'école à la nomination et à l'installation dans leur poste respectif en tant qu'officier. Le couple Flückiger est envoyé à La Neuveville, le couple Olekhnowitch à Rouen et Étienne César à la Cité du Refuge à Paris, construite par Le Corbusier. A travers leurs expériences, ces cinq lieutenants nous permettent d'avoir un aperçu du travail social et évangélique de l'Armée du Salut en Suisse, en France et au Zaïre, de son histoire de sa naissance à nos jours.
Le film nous permet de savoir aussi quelle est la position de ces jeunes officiers chrétiens vis-à-vis des grands thèmes qui se posent à l'église chrétienne aujourd'hui, tels que la crise des vocations, l'athéisme grandissant, la vision de l'enfer et du paradis et des sujets contemporains comme l'homosexualité, l'avortement, l'euthanasie.
 

RéalisationJacqueline Veuve
ScénarioJacqueline Veuve
CaméraAxel Brandt, Edwin Horak
SonPierre-André Luthy, Michel Casang
MontageEdwige Ochsenbein
MusiqueArmée du Salut
Durée77 min.
Format16mm/Beta/VHS, couleurs
Versionsfrançais; ST: english, deutsch
Vente DVD/vidéoVHS  [commander
ProductionAquarius, JMH, TSR

Coproduction:
Les Productions JMH, Télévision Suisse Romande
Droits mondiauxLes Productions JMH
Distribution en SuisseJMH Distributions SA
Rue de la Cassarde 4, Case postale 58
CH-2005 Neuchâtel 5
Tel +41 32 729 00 20 - Fax +412 32 729 00 29
LittératureB.Galland, Une femme de cinéma, 2003, p. 34s.


> Détails, textes, documents


Extraits de presse


Plus nous avançons dans le film, tourné jusque dans la cour des miracles, à Paris, parmi les miséreux de la Cité du refuge construit par Le Corbusier, plus nous comprenons combien l'uniforme, dont on rigole, devient le dernier signe d'espoir quand tout s'effondre.

Le Nouveau Quotidien, 23.10.95, Bertil Galland

L'oeil et l'ouïe de Jacqueline Veuve relèvent çà et là – avec une touche d'ironie bariolée de tendresse – les aspects insolites, anachroniques, du travail social accompli par ces faux militaires à voix de crécelle, et dont les costumes raides n'ont guère évolué depuis 117 ans.

Gilbert Salem, 24heures.

© 2004-2017 www.jacquelineveuve.ch | mentions légales | haut de la page