Jacqueline Veuve

Cinéaste et ethnologue (1930-2013)

Marcellin Babey, tourneur sur bois (Jacqueline Veuve)

Marcellin Babey, tourneur sur bois

Suisse 1989. 16mm, Beta, VHS, couleurs, 30 min.
 

Image: Marcellin Babey, tourneur sur bois 


Marcellin Babey, jurassien, a trente-cinq ans. Il travaille dans un vieil atelier en ville, à Lausanne, conscient qu'avec la spéculation il y est en sursis.
Il n'y a plus d'apprentissage de tourneur sur bois. Il a appris son métier avec celui qui lui a remis l'atelier et en allant à pied voir des vieux tourneurs en France et en Espagne.
C'est en découvrant dans les archives que les Vaudois jouaient de la cornemuse aux fêtes, avant que les Bernois protestants ne l'interdisent (celleci était pour eux l'instrument du diable), que Marcellin Babey a décidé d'en construire une telle qu'elle existait.
Marcellin Babey, dans le film, construit et joue de la cornemuse.
 

RéalisationJacqueline Veuve
ScénarioJacqueline Veuve
CaméraHugues Ryffel
SonLuc Yersin, Pierre-André Luthy
MontageEdwige Ochsenbein
Musiqueinterprétée par Eric Montbel, Marcellin Barbey et les Carottes sauvages
CollaborationProd. exécutif: Jean-Marc Henchoz
Durée30 min.
Format16mm, Beta, VHS, couleurs
Versionsfrançais; ST: english, deutsch
Vente DVD/vidéoVHS  [commander
ProductionAquarius Film Production
Droits mondiauxAquarius Film Production
Distribution en SuisseAquarius Film Production, CH-1808 Les Monts-de-Corsier
Tél. +41 21 921 18 20 – Fax +41 21 921 78 31
E-mail: info@jacquelineveuve.ch – envoyer un message
Distribution internationalFrance:
Visionnement: Bibliothèques publiques, cf. www.culture.gouv.fr

Extraits de presse


On découvre en effet un artisan, son lieu de travail, sa personnalité au rythme de la construction d'une pièce ou d'un ouvrage spécifique.

Gazette de Lausanne, 1989 (Armande Reymond)

La précision des prises de vues, l'excellence de leur éclairage permet de suivre la construction de la cornemuse dans ses moments les plus intéressants.

L'Est Vaudois Montreux, 1989 (Mireille Schnorf)

Saluons Jacqueline Veuve pour une réalisation majeure du cinéma des années quatre-vingt. Dans cette fresque en sept portraits les images vont profond. Dans les gestes, la parole, le coeur de ces artisans que découvrons-nous de commun? Précisément cette relation métaphysique du bois et d'une règle de vie.

Bertil Galland, 24 Heures, Lausanne

© 2004-2017 www.jacquelineveuve.ch | mentions légales | haut de la page