Jacqueline Veuve

Cinéaste et ethnologue (1930-2013)

La filière (Jacqueline Veuve)

La filière

Suisse 1987. 16mm, Beta, VHS, couleurs, 37 min.
 

Image: La filière 


Dès l'occupation de la totalité du territoire français par les troupes allemandes, en novembre 1942, la persécution des juifs, avec la collaboration des services de l'État français, se fait encore plus implacable et s'étend aux enfants réfugiés en ex-zone dite libre, notamment à ceux qui se trouvent au château de la Hille, sous la surveillance de la Croix-Rouge suisse. La directrice de la colonie voit venir les gendarmes français arrêter et emmener ses protégés de plus de quinze ans. Grâce à son courage et à sa détermination, elle réussit à les retrouver et à les sauver.
Elle organise une filière de traversée de la France et d'entrée clandestine en Suisse. Il s'agit de déjouer la surveillance des Allemands, des Français collaborationnistes et celle des douaniers suisses contraints, à partir de 1942, de refouler les réfugiés trouvés à l'intérieur du territoire helvétique. Grâce aux Français et aux Suisses qui n'admettent pas l'inadmissible, cent cinquante enfants seront sauvés. Les principaux acteurs de ce sauvetage, et l'un des rescapés, livrent ici leurs souvenirs.
 

RéalisationJacqueline Veuve
ScénarioJacqueline Veuve, d'après le livre «La filière» d'Anne-Marie Imhof-Piguet.
CaméraOlivier Frei
SonClaude Noir
MontageMireille Mauberna
CollaborationConseiller pédagogique: Gérard Henriod
Durée37 min.
Format16mm, Beta, VHS, couleurs
Versionsfrançais
Festivals/prixOfficial selection at Festivals of Nyon, Switzerland and Leningrad.
ProductionCPAV (TVCO, Télévision du cycle d'orientation)
Cycle d'orientation, 15a av.Joli-Mont, CH-1211 Genève
Droits mondiauxTVCO
Distribution en SuisseCPAV
Tel. +41 22 791 78 36


> Détails, textes, documents


Extraits de presse


Ces hommes et ces femmes, héros obscurs, qui n'ont jamais reçu aucun argent, qui ont couru d'énormes risques par générosité pure, le regard ému et chaleureux de la cinéaste veut les tirer de l'anonymat, veut nous les faire rencontrer.

Le Chailléran

© 2004-2017 www.jacquelineveuve.ch | mentions légales | haut de la page